Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-10-02T08:49:30+02:00

La FIV et moi (partie 1: la conception de Petite Cigogne)

Publié par Mayette

C'est étrange mais je crois n'avoir jamais parlé de notre parcours PMA sur le blog et pourtant...

Pourtant, c'est loin d'être un tabou et j'en ai toujours parlé autour de moi, que ce soit à ma famille ou à mes collègues de travail, j'ai toujours expliqué mes absences, répondu aux questions sans honte.

Avec Papa Cigogne, notre projet d'enfant est venu assez vite après notre mariage. Nous avions une bonne situation tous les deux, nous en avions envie alors on s'est lancé dans les essais, persuadés que ça irait très vite. Pour nos parents, il n'y avait pas eu de problèmes, ma mère était tombée enceinte de moi dès le premier mois où elle avait arrêté la pilule et la mère de papa Cigogne était même tombée enceinte de son premier enfant sans le savoir...alors!

Les premiers mois sont ainsi passés entre excitation et crainte. J'étais même soulagée parfois que ça n'ait pas marché ce mois-ci, ça me laissait le temps de me faire à l'idée que j'allais peut-être avoir un bébé bientôt...

Et puis, on a passé le cap des 12 mois. Sans vraiment m'inquiéter, je suis allée voir mon gynécologue pour voir ce qu'il en pensait. Il nous a fait faire des examens: test de hühner (pour vérifier l'acidité de la glaire), spermogramme, bilan hormonal et la redoutée hysterosalpingographie qui vérifie la perméabilité des trompes et les malformations éventuelles de l'utérus. Pour Papa Cigogne, tout était parfait, le gynéco l'a même qualifié d'étalon. Tu peux imaginer la fierté du mâle! Moi, j'avais des ovaires polykystiques. Rien de terrible dans l'absolu mais ça pouvait faire traîner la conception. Alors, il m'a prescrit un traitement hormonal: Clomid et compagnie. Pendant deux ans (avec des pauses pour laisser les ovaires se remettre), j'ai enchaîné les traitements sans résultat. Je voyais mon gynécologue plusieurs fois par mois mais à chaque fois, il devait relire mon dossier, ne savait plus ce qu'il m'avait prescrit. La goutte d'eau, ça a été quand, pour une énième échographie de suivi de la stimulation, il m'a demandé pendant que j'étais allongée en position gynéco à côté de l'appareil, si je venais pour voir l'évolution du bébé! Ca faisait deux ans que je lui filais mon fric (enfin...la sécu aussi) et il n'était même pas foutu de me suivre correctement!

Le lendemain, j'ai pris mon dossier au secrétariat et je me suis tournée vers un centre spécialisé dans la PMA, le CMCO à Strasbourg. On a dû refaire des examens et là...surprise! Le spermogramme de Papa Cigogne qui était si magnifique quelques années plus tôt était devenu catastrophique! Il a été diagnostiqué OATS sévère. En gros, pour les non-initiés; il avait très peu de spermatozoïdes et en plus la plupart était anormaux et faiblement mobiles. Notre dossier est passé directement en FIV-ICSI (le spermatozoïde est directement injecté dans l'ovule), les spermatozoïdes n'étant même pas assez nombreux pour une FIV classique.

Capture de la couverture de "Félicitations, c'est une FIV" (éditions La Boîte à Pandore)

Capture de la couverture de "Félicitations, c'est une FIV" (éditions La Boîte à Pandore)

S'en est suivi un an d'attente car nous sommes nombreux en PMA. J'en ai pris conscience lors de la réunion d'information obligatoire dans le protocole. Chaque mois, le CMCO organise une réunion pour expliquer aux couples les différentes méthodes de stimulation et montrer comment se passent les choses dans le centre plus précisément, avec chiffres à l'appui. Je crois bien que nous étions plus d'une centaine dans l'amphithéâtre... Une centaine pour un mois seulement!

Pendant cette année, j'étais relativement zen, contente d'être enfin prise en charge correctement. Je suis devenue plus stressée quand est arrivée la date de ma ponction! Je n'avais jamais été hospitalisée et j'ai une trouille bleue de l'hôpital! En plus, j'avais choisi une anesthésie générale parce que j'avais peur de paniquer au bloc opératoire. Finalement, tout s'est super bien passé: les infirmiers ont été adorables, ils plaisantaient, ont tout fait pour me relaxer. Je me suis endormie sans rien comprendre et je me suis réveillée comme une fleur en salle de réveil. J'ai vraiment un bon souvenir de cette partie-là!

La biologiste est venue nous rejoindre peu après. La récolte n'était pas énorme: 5 follicules avaient été prélevés mais ils étaient de bonne qualité. Le chiffre ne m'a pas inquiétée, je ne connaissais pas encore les "moyennes" de récolte lors d'une ponction. Pour savoir s'il y avait des embryons, il fallait encore attendre 48h. Nous pouvions rentrer chez nous et attendre le coup de téléphone fatidique!

Le coup de fil arriva, c'est Papa Cigogne qui décrocha. Moi, j'avais trop peur du verdict. Tout allait très bien. Sur les 5 follicules, nous avions 4 embryons qui se développaient bien. On nous donnait rendez-vous le lendemain pour le transfert de l'un d'eux.

Le CMCO de Strasbourg veut éviter autant que faire se peut les grossesses gémellaires. Avant un certain âge et surtout pour une première FIV, ils ne transfèrent qu'un embryon même si plusieurs sont disponibles. C'est leur politique et je sais que certains n'adhèrent pas. Une amie qui a fait une FIV à Paris a, à chaque fois, eu un transfert de 2 embryons. Moi, ça ne m'aurait pas gêné mais on ne m'a pas laissé le choix. Il faut le savoir pour éviter les déceptions.

Le transfert a été un moment agréable aussi. La salle était éclairée faiblement pour donner une atmosphère relaxante, il y avait de la musique douce. La gynéco, très sympathique, nous a ensuite donné une petite photo, celle de la "goutte" qui contenait notre embryon, placé dans l'utérus. La première peut-être de notre futur bébé. Ce bébé, c'était Petite Cigogne!

Cette photo, je l'ai toujours dans mon portefeuille. En vérité, on n'y voit rien, juste une petite goutte qui scintille dans le noir. Le symbole de l'espoir.

Petite Cigogne et moi à la maternité

Petite Cigogne et moi à la maternité

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog